Bière du Printemps

On a recensé près d’une trentaine de type de bière dont la fameuse bière de Printemps. Elle est également connue sous le nom de « bière de mars » en France, de « bière de rameaux » en Suisse romande ou de « Märzen » en Allemagne. La bière de mars ou de Printemps est une boisson mousseuse de type saisonnière et n’est commercialisée que pendant la saison printanière.

Pour la petite histoire, cette bière vielle de 600 ans est originaire de la ville d’Arras dans le département du Pas-de-Calais, au nord de la France, et est dépendante du cycle de floraison de ses composants si l’on ne cite que l’orge. En effet, les orges cueillies au dernier mois d’automne sont mises en cuves aux alentours du mois d’octobre afin d’être gardées dans des conditions de froid naturelles de l’hiver pendant 3 à 5 mois selon la date de mise en conservation.

Elle est enfin servie vers la fin du mois de février début mars pour fêter le retour du beau temps. Plusieurs traditions accompagnèrent la sortie de cette bière et se manifestaient à travers des grandes festivités ainsi que par la présence de couronnes de genévrier sur les portes. La pratique de cette tradition commença à se perdre avec l’évolution de l’agriculture et de ses équipements et ne fût remise au goût du jour que vers la fin des années 80 pour des raisons purement commerciales, à l’exception de la Belgique qui dispose de type de bière dédié au 4 saisons.

L’enjeu de la dénomination bière de Printemps par rapport à la bière de Mars est lui aussi commercial puisque l’appellation Printemps suggère plus de mois de commercialisation comparé à Mars qui lui suppose un mois de l’année précis et restreint les ventes seulement à cette période. L’Association des Maîtres Brasseurs a normalisé ce produit saisonnier et a posé des critères précis pour que les bières produites puissent être désignées comme telle. La condition technique porte sur la fermentation.

La bière de Printemps doit être hautement fermentée, une des plus anciennes techniques brassicoles. Pour information, cette méthode de fermentation consiste cultiver le moût à l’aide de la levure, également nommée levain dans le domaine de la bière, afin que ses éléments en glucose se transforment en CO2 et en alcool. Une fois les sucres épuisés, cette matière remonte à la surface d’où son nom de fermentation « haute ».

Ce procédé s’opère durant 3 à 5 jours dans un environnement possédant une température variant entre 15 à 20°C et la bière ainsi conçue est nettement plus conservable qu’une boisson mousseuse produite à fermentation basse. Une bière de Printemps doit respecter les caractéristiques suivantes, des critères qui ont toujours été établis par cette Association de Maîtres Brasseurs. Premièrement, elle doit posséder une mousse moelleuse, être douce dans la bouche, posséder une légère amertume et être colorée de type caramel, du blond ambré à l’or pâle.

Puis la bière de Printemps doit être absolument produite en petite quantité dans le but de respecter sa période de disponibilité, normalement située entre le 1er et le 31 mars et doit être servie uniquement sous pression. Elle doit également disposer d’un taux d’alcool moindre variant entre 4,5 et 5,5° et être produite à partir d’une variété d’orges récoltées durant la première quinzaine du mois de juillet et août.

Elle doit être facilement reconnaissable au moyen des sens, à commencer par la vue par laquelle on distinguera la qualité de sa mousse qui se doit d’être dense et compacte, de ses bulles fines et légères ainsi que sa transparence. A l’odorat, elle devra permettre la reconnaissance de ses arômes et de ses ingrédients aromatiques tels que les fruits, les épices et beaucoup d’autres éléments. Enfin au goût, elle devra présenter une saveur légèrement épicée ainsi qu’une délicate amertume. Une bière de printemps se déguste toujours entre 6 et 8°C et de préférence dans un verre à tulipe.

Suivre les commetaires avec le flux RSS 2.0. Les commentaires et les pings sont actuellement fermés

Les commentaires sont fermés.